rUS4alv0t37laxFYb4V8

Busyboard Montessori diy : comment le fabriquer ?

Pour trouver de nouvelles idées d’activités pour bébé, les parents ne manquent jamais d’imagination. Et voilà qu’une tendance est née : le busyboard. Il s’agit d’un support généralement en bois muni d’éléments ludiques conçu pour occuper son enfant. Mais la particularité du busyboard Montessori DIY est la pédagogie Montessori qui met en avant le développement de la motricité de l’enfant ; et le terme DIY (Do It Yourself) désigne des activités créatrices et réparatrices des objets du quotidien. Vous l’aurez donc compris, pour que vos enfants en bénéficient, il faudra le fabriquer vous-même. Découvrez sans plus attendre le procédé de fabrication d’un busyboard Montessori DIY. 

Les éléments indispensables pour fabriquer un busyboard

La fabrication d’un busyboard devient plus ou moins facile du moment que vous avez les bases dans le maniement d’une perceuse. Les principaux composants d’un tableau d’activités DIY sont les suivants : 

  • Une planche en bois ;
  • Des vis à bois ;
  • Un pistolet à colle ;
  • Une perceuse ;
  • Du papier à poncer ou une ponceuse

La sélection du bois doit être minutieuse. Car pour faciliter le transport, il doit être à la frontière entre le lourd et le léger. Pour le rendre plus attrayant, utilisez une peinture inoffensive pour les enfants. 

Pour les éléments restants à fixer, privilégiez des jouets propres et divertissants. Vous pouvez utiliser des objets de récupération ou de la vie quotidienne pour accroitre l’apprentissage sensoriel. Mais assurez-vous qu’ils soient sans danger.

Un modèle classique de busyboard

Le principe de fabrication d’un busyboard repose sur la fixation d’éléments amusants et cognitifs sur une planche en bois. Ceci se fait à l’aide d’une perceuse et des vis, ou bien d’autres outils de collage. Il est recommandé de faire des découpes avec des lasers de bois pour obtenir par vos propres moyens, les différents éléments à ajouter. Sachant qu’ils sont très souvent difficiles à trouver dans le commerce. En faisant un comparatif avec différents modèles, les objets suivants sont ceux qui ont su retenir l’attention des parents :

  • Un réveil ou une mini horloge pour l’apprentissage des aiguilles d’une montre et pour que l’enfant puisse interagir en les tournant
  • Un mini clavier d’ordinateur
  • Des interrupteurs
  • Plusieurs verrous
  • Des petites roues
  • Des petites lampes ou des LED
  • Une souris d’ordinateur
  • Des petites poignées
  • Des chiffres et des lettres en bois
  • Des jeux s’inspirant de labyrinthe
  • Des fermetures éclair
  • Des outils sonores

Il ne s’agit pas d’une liste de composants obligatoires pour votre busyboard. Mais votre planche doit disposer au moins de la moitié pour que, votre bout de chou puisse à la fois s’amuser et développer son intelligence.

Adapter le busyboard avec la croissance de l’enfant

Un busyboard universel n’existe pas. Car il devra évoluer en même temps que son utilisateur. En effet, un panneau d’activités Montessori destiné à un bébé de 6 mois, ne peut pas avoir les mêmes atouts que celui qui a été fabriqué pour un enfant de 3 ans. L’objectif est d’insérer au fur et à mesure des outils dont la complexité est adaptée à son âge. De quoi le mettre réellement dans l’exercice de sa réflexion et de ses capacités motrices. 

L’idéal serait de réaliser des planches d’activités avec une thématique bien précise chacune. Afin de découvrir très tôt les affinités et les futurs centres d’intérêt de l’enfant. Même si cela peut paraitre assez précoce, asseyez et vous verrez les résultats de vos propres yeux. 

Conclusion 

Tout compte fait, il ressort de toutes ces lignes qu’un busyboard Montessori DIY est relativement facile à monter. Du moment que vous y consacrez le temps nécessaire. Sans parler des outils indispensables pour le réaliser. Désormais, plus rien ne vous empêche de faire en sorte que votre enfant puisse en profiter aussi.