Csbvqvflkhbog9gexzvq

Comment lutter contre la chute de cheveux ?

Chute de cheveux occasionnelle ou réactionnelle et chute de cheveux chronique n’ont pas les mêmes causes. Il est donc logique qu’ils ne soient pas traités de la même manière. Alors, que faire en cas de perte de cheveux ? Découvrez les gestes que vous devrez adopter selon les différents types de chutes et les mécanismes physiopathologiques impliqués.

 

Chute de cheveux et alopécie : manifestations et différences 

Toutes les chutes de cheveux ne se ressemblent pas, alors, pour déterminer l’origine exacte de la vôtre, il est nécessaire de consulter un spécialiste ou un professionnel de la santé au plus vite, dès l’apparition des premiers symptômes. Cependant, la chute de cheveux occasionnelle ne doit pas être confondue avec les alopécies chroniques telles que l’alopécie androgénique, l’alopécie anagène ou l’alopécie sénescente : la première est totalement réversible tandis que l’alopécie androgénique peut être plus difficile à traiter. Il est donc essentiel que les traitements contre la chute des cheveux s’adaptent à nos besoins.

La perte de cheveux par poignées sur une période de 3 à 6 mois, les cheveux ternes, les pellicules ou les démangeaisons, les irritations et l’impression de voir que notre crâne commence à transparaître sont des signes qui doivent nous alerter. Véritable spécialiste du cuir chevelu, le dermatologue est le professionnel de santé le mieux placé pour identifier le type de chute de cheveux qui nous affecte et recommander ce qu’il faut faire contre la chute des cheveux. En effet, la chute des cheveux est un motif fréquent de consultation d’un dermatologue : plus de 10 millions de Français souffrent de cette pathologie.

 

Chute de cheveux et alopécie : solutions préventives et traitements curatifs

Pour qu’un follicule pileux pousse en bonne santé, différentes étapes de prolifération cellulaire sont impliquées qui nécessitent de l’oxygène et une grande quantité de nutriments. La chute de cheveux ponctuelle peut avoir plusieurs causes : une mauvaise pilule, des changements hormonaux, le post-partum, une carence en vitamines ou en minéraux (suite à un régime par exemple), un changement de saison ou un stress intense. Lorsque le follicule est correctement nourri par le flux sanguin et fourni avec une quantité suffisante de vitamines et de minéraux, cela se répercute directement sur la beauté et la santé des cheveux

Dès lors, un complément nutritionnel contre la chute des cheveux à base de vitamines et minéraux essentiels peut être une solution thérapeutique intéressante. En même temps, il faut soigner sa routine capillaire en utilisant les bons produits. Pour éviter d’agresser davantage les cheveux qui ont déjà tendance à tomber tout seuls, il est conseillé de recourir à des soins lavants doux et respectueux du cuir chevelu. Une bonne solution est d’investir dans un shampoing pour stopper la chute des cheveux et un soin antichute, comme une lotion antichute. Il est facile à appliquer, ne nécessite généralement pas de rinçage et aide à retarder la chute des cheveux. La seule chose à garder à l’esprit est de choisir le traitement antichute de cheveux appropriés en fonction de votre type de chute.

 

Conclusion 

Il existe des différences fondamentales entre les chutes de cheveux occasionnelles et les alopécies chroniques. En général, le nom exact de la pathologie est donné en fonction du niveau de pertes de cheveux et des causes de cette situation. Dans tous les cas, si vous souffrez de cette situation, il est dans votre intérêt de bien étudier votre mode de vie et de prendre les mesures appropriées pour éviter que la chute ne s’aggrave. Les personnes qui souffrent de ce phénomène se demandent au quotidien comment lutter contre la chute des cheveux. Contrôler ce que vous mangez est de la plus haute importance. Mais quand le mal est trop profond, il est préférable de se tourner vers un spécialiste.