slDaR2ARpIwU9gwOSD0N

Comment fonctionne un WC japonais ?

Le WC japonais est un concept qui révolutionne les équipements sanitaires. Établie comme une norme, depuis bientôt 40 ans au Japon, cette technologie se répand de plus en plus dans le monde, grâce à son mode de fonctionnement assez particulier et innovant. Beaucoup de personnes en entendent parler, mais plusieurs n’en savent pas grand-chose. Fonctionnement, avantages, vous en découvrirez plus au fil de cet article.

Le WC japonais, qu’est-ce que c’est ? 

Le WC japonais est connu comme le bijou high-tech des sanitaires. Il est caractérisé par sa capacité à permettre à l’utilisateur de se nettoyer à l’eau, grâce à quelques équipements bien placés. Certains modèles incluent même un jet massant, ou une soufflerie pour le séchage. Cependant, à l’origine, le WC japonais ressemblait en tous points à des WC classiques

Historique du WC japonais

Les WC japonais encore appelés washlet ou WC lavants, sont inventés par le Japonais Kazuchika Okura, après un voyage en Europe en 1903. Où il a été séduit par les cuvettes de toilettes en céramique. Ainsi, les WC japonais naissent de son désir de moderniser les toilettes de son pays qui jusque-là étaient assez basiques.

En 1914, il met sur le marché japonais, les premières toilettes à chasse d’eau de style occidental. Au fil des ans, il fonde son entreprise et lance l’innovation washlet en 1980. Qui consistait à intégrer un lavabo destiné au lavage des fesses dans un siège de toilette préexistant.

Le concept a ensuite été amélioré, et le washlet devient plus qu’une option intégrée, un type de toilettes particulier. Grâce à des ajustements comme la température de l’eau. Ou la définition de l’angle idéal de pulvérisation de l’eau à partir de la buse qui s’étend sous le siège, pour un confort et une propreté optimale.

Plus encore, l’offre s’est diversifiée et aujourd’hui vous pouvez trouver plusieurs types de WC japonais.

Les différents types de WC japonais 

La technologie du WC japonais est intégrée soit directement dans la céramique de la cuvette (posée au sol ou légèrement suspendue). Soit sur un abattant à attacher à votre WC classique déjà existant. Ainsi, il existe 3 principaux types de washlet.

  • Le bloc WC japonais :

Pour ce type, les fonctionnalités sont intégrées dans la céramique de la cuvette. Rien à faire, vous devez changer vos WC classiques si vous voulez en profiter. Et surtout, bénéficier de toutes les fonctionnalités. À l’occurrence, le boîtier technique, posé derrière la cuvette, qui contient par exemple du détartrant et un filtre à charbon actif pour absorber les odeurs.

  • L’abattant japonais :

Il convient si vous ne voulez pas changer l’intégralité de vos toilettes. Ici, vous pouvez remplacer juste votre abattant classique par un abattant japonais. Il est équipé d’une douchette, avec plus ou moins de fonctionnalités selon le modèle choisi.

  • Le kit douchette japonaise :

C’est la solution la moins coûteuse. Il s’installe entre la cuvette et l’abattant des toilettes. Mais il ne possède que les fonctionnalités de base : un ou deux jets d’eau à température et pression réglable, et le séchage sur certains modèles.

Ces différentes options vous donnent la possibilité d’utiliser des toilettes high-tech et bénéficier de tous ses avantages. 

Le principe du WC japonais : utilisation et fonctionnalités

Par sa nature, les WC japonais s’utilisent exactement comme des toilettes classiques. Mais l’usage est juste amélioré grâce à quelques fonctionnalités.

L’utilisation du WC japonais

Le principe de fonctionnement du WC japonais est assez simple. Généralement, un petit cadran de contrôle permet d’activer les différentes fonctionnalités de l’équipement. Il s’agit de déployer une petite douchette et activer un jet tiède après la selle. Mais l’utilisation de la chasse d’eau est la même que celle des toilettes classiques. 

Certains modèles bénéficient d’un détecteur de présence qui permet une ouverture automatique de l’abattant et l’absorption des odeurs par un système d’aspiration et filtration. Une fois la personne assise, le WC active ses fonctions de base que l’utilisateur peut piloter via une télécommande.  

Les fonctionnalités du WC japonais

Les WC japonais sont des concentrés de technologie, avec des fonctionnalités qui diffèrent selon les modèles.

Le lavage, la fonction de base

Le bidet est la caractéristique première des toilettes japonaises. Avec une douchette conçue pour laver l’avant ou l’arrière selon la direction du jet d’eau. Certains modèles comportent également un nettoyage supplémentaire pour les femmes. Le bidet est conçu pour nettoyer délicatement avec un léger jet d’eau. À noter, le jet d’eau ne s’active que lorsqu’un utilisateur est assis sur la lunette. 

Le siège chauffant

Pour les matins froids d’hiver, c’est une aubaine. La température du siège varie entre 30 et 40 degrés. Cette fonction peut être désactivée pendant les mois chauds afin d’économiser de l’énergie. Et certains avec capteur intelligent enregistre les moments où vous utilisez le plus souvent les toilettes, et chauffent le siège avant votre arrivée.

Le séchoir

Après le lavage, vous pouvez activer le séchage. Intégré à la cuvette ou l’abattant, un vent tiède ou chaud vous permet d’être complètement sec, sans avoir à utiliser de papier hygiénique. Pour cela, il suffit d’appuyer sur un bouton.

L’option « Otohime »

Les toilettes japonaises ont la solution pour tous ceux qui sont gênés qu’on les entendent aller aux toilettes : Otohime, ou Sound Princess. Cette fonction permet de créer, d’un geste de la maison, un bruit ambiant. Parfois des morceaux de musique classique pour cacher tous les sons que vous pouvez faire dans les toilettes.

L’option massage par jet d’eau

Les systèmes de jets d’eau offrent la possibilité d’exercer des pressions sur les parties intimes. Ce qui permet de masser la zone et offrir un petit moment de relaxation. En plus, ce serait un moyen efficace de lutter contre la constipation et les hémorroïdes.

Au vu de toutes ses fonctionnalités, les WC japonais offrent bien plus d’avantages que des WC classiques.

Le WC avec plus d’avantages

Grâce à ses fonctionnalités, le washlet est avantageux, non seulement pour la santé des utilisateurs, mais aussi pour la planète.

Des WC hygiéniques 

Les WC Japonais constituent un atout indéniable pour la santé. Car, il est médicalement prouvé que, le lavage diminue considérablement la constipation et les hémorroïdes. 

En plus, il permet de se sentir propre et « frais » après chaque utilisation surtout pour les dames, un facteur de bien-être indéniable. En outre, vous évitez les irritations cutanées et les démangeaisons parfois liées à l’utilisation de papier toilette ou de lingettes humides. Fait qui participe aussi à préserver la planète. 

Des WC écologiques

Un Européen utiliserait environ 15 kg de papier toilette par an. Et la fabrication d’1 kg de papier toilette nécessite 3Kg de bois, 300 litres d’eau et plusieurs produits chimiques. Des procédures pas très écologiques. Le WC lavant offre ainsi un bon compromis en éliminant l’utilisation de papier toilette et réduit ainsi son impact sur la nature.

En outre, les toilettes classiques ont un impact sur les rivières et cours d’eau. Simplement à cause des déchets rejetés dans les canalisations qui se retrouvent mêlés aux cours d’eau. 

 

Conclusion 

Les japonais très soucieux de la propreté ont conquis le monde grâce à ce système de toilettes high-tech. Essentiellement conçues pour un confort et une hygiène inégalables. En plus de ses différents avantages écologiques, pour prendre soin autant de votre corps que de la planète.

Elles sont assez simples d’utilisation une fois vous avez le mode d’emploi. Cependant, les nouveaux modèles de WC japonais ou washlet, proposent encore plus de fonctionnalités plus étonnantes les unes que les autres.