Teinture mère : les bons gestes

Teinture mère : les bons gestes

Les teintures mères sont des traitements à base de plantes naturelles, qui permettent de guérir divers maux. Il s’agit d’une solution à laquelle ont recours les personnes qui privilégient les solutions naturelles pour se soigner. Si les teintures mères sont connues pour leur efficacité, ces traitements médicamenteux inspirés de plantes doivent être adoptés avec précaution. Que faut-il savoir sur la teinture mère ? Quelles précautions prendre en adoptant ce traitement naturel ?

Teinture mère : présentation, conseils d’utilisation et posologie

La teinture mère est une solution naturelle de traitement que vous pouvez boire pour soigner un mal. Elle ne peut toutefois pas être consommée de façon inconsidérée. Vous devez au préalable demander l’avis de votre pharmacien.

Teinture mère : présentation d’une solution qui fait de nombreux adeptes

Une teinture mère est une solution obtenue à partir de la macération de plantes naturelles et fraîches dans de l’alcool. En règle générale, la macération dure 3 semaines dans de l’alcool de grain pur, à une température comprise en 60 et 95 °C. L’objectif de ce procédé est que cette solution hydroalcoolique puisse extraire les composants végétaux pour se renforcer des principes actifs des plantes utilisées. Pour ce faire, le mélange est remué régulièrement, à l’abri de la lumière.

Ce procédé d’extraction permet d’avoir une solution riche en principes actifs et donc efficace. Cependant, des teintures mères avec des principes actifs moindres existent. Ces solutions sont souvent réalisées avec des plantes sèches. À la faveur de ses nombreux bienfaits, la teinture mère est très présente en phytothérapie et en homéopathie. En effet, elle est à l’origine de la fabrication de nombreux médicaments. Elle fait alors l’objet de contrôles rigoureux de la part des laboratoires.

Teinture mère pharmacie

Conseils d’utilisation et posologie des teintures mères

Si l’efficacité des teintures mères est indéniable, il faut être prudent quant à la consommation de ces solutions hydroalcooliques. De fait, il existe des centaines de plantes utilisées pour les teintures mères. Il faut ainsi savoir que chaque teinture mère a ses propres indications, à l’instar des médicaments issus de laboratoires pharmaceutiques. Pour prévenir tout risque, autant prendre l’avis de votre pharmacien, de votre médecin traitant ou d’un phytothérapeute avant d’en consommer.

Cette précaution permet au spécialiste des plantes d’aviser sur la composition de votre teinture mère. Il pourra exclure tout risque de toxicité du produit. Il y a des teintures mères qui, à forte dose, peuvent être toxiques pour votre organisme. D’autres ont des principes actifs très puissants. De plus, les teintures mères sont contre-indiquées pour certains profils de patients tels que les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes diabétiques ou celles ayant des problèmes intestinaux.

Par ailleurs, il y a la question de la posologie. Il est fondamental de respecter la dose prescrite pour votre teinture mère. Elle est souvent indiquée sur le flacon du produit. Vous pouvez prendre ces solutions par voie orale par dilution dans l’eau, à raison de 30 gouttes par prise, 3 fois par jour pendant 10 jours. Il est aussi possible d’en prendre par gouttes de 5 à 10 dans une cuillère à café, 3 à 6 fois par jour. En cas de doute, prenez l’avis de votre pharmacien ou d’un médecin traitant.

Comment savoir quelle teinture mère il vous faut ?

Il existe plusieurs types de teintures mères. Savoir celle qu’il vous faut revient à identifier les plus utilisées pour traiter certains maux spécifiques. Votre médecin et votre pharmacien sont des professionnels tout à fait indiqués pour vous prescrire une teinture mère selon vos besoins. Si vous êtes en proie à la fatigue et à des sautes d’humeur, vous pouvez prendre de la teinture mère de millepertuis.

Au bénéfice de ses propriétés anti-inflammatoires, cicatrisantes et régénérantes, la teinture mère de calendula est indiquée si vous avez des affections cutanées sans grande gravité. Quant à la teinture mère de propolis, c’est un excellent remède contre les infections de type ORL. Elle a en effet de puissantes propriétés antibiotiques. Elle se compose également d’antioxydants, de minéraux et d’huiles essentielles qui stimulent le système immunitaire.

Vous souffrez de lombalgie, d’arthrose, de polyarthrite rhumatoïde ? Prenez de l’Harpagophytum, la teinture mère par excellence pour les affections rhumatismales. En effet, cette solution est issue de la plante appelée « griffe du diable », connue comme étant très efficace dans le traitement des douleurs articulaires. Si vous êtes en revanche sujet aux troubles du sommeil, les propriétés sédatives de la teinture mère d’Eschscholtzia de Californie vous aideront à retrouver le sommeil. Il existe d’autres catégories de teinture mère pour des maux spécifiques, notamment :

  • la teinture mère de sauge destinée à l’équilibre hormonal de la femme,
  • la teinture mère d’olivier recommandée pour les personnes sujettes à des troubles cardiovasculaires,
  • la teinture mère de mélisse, un puissant antispasmodique si vous avez des problèmes digestifs.

Vous pouvez retrouver ces teintures mères sur des pharmacies en ligne spécialisées en médecines naturelles.

teinture mère pharmacie en ligne

Peut-on faire de la teinture mère soi-même ?

Il est possible de préparer de la teinture mère soi-même. Néanmoins, cela demande de l’attention et de la rigueur, notamment pour respecter les proportions de chaque élément dans la solution. Dans un premier temps, identifiez les plantes dont vous avez besoin, selon le mal à traiter. Ensuite, lavez ces plantes naturelles et fraîches à l’eau claire. Une fois les plantes lavées, vous devez les peser pour être sûr de respecter les mesures nécessaires à chaque préparation. Il faut 50 g de plantes pour 10 cl d’alcool. Si vous avez respecté cette exigence, coupez maintenant les plantes en morceaux fins et mettez-les dans un contenant bien hermétique.

Notez que l’aspect hermétique du contenant est nécessaire pour une bonne macération. Lorsque vous aurez mis les plantes dans le récipient, versez-y une quantité d’alcool qui recouvre les plantes coupées en morceaux. Remuez ensuite la solution, fermez et laissez macérer pendant 3 semaines patiemment. Le récipient doit être laissé au repos dans un endroit sec et sans lumière. L’absence de lumière intensifie les principes actifs des plantes dans la solution. À la fin des 3 semaines, vous pouvez filtrer le mélange à l’aide d’une passoire. Votre teinture mère est prête et vous pouvez la prendre. Pensez à noter sur le flacon la date de fabrication de la solution et ce qu’elle contient. En effet, vous ne pouvez la conserver au-delà de 5 ans.