Mitrozzgs8xmrwnnnlty

Orthographe : « Alentour » ou « alentours »

Au fil des siècles, les expressions évoluent selon les évènements, les usages. Et la langue française, comme toutes les autres, est sujette à ces changements. 

Ces changements peuvent être spécifiques à la région, aux habitudes. Ce qui créé souvent des particularités comme des homophones à l’exemple d’« Alentour » et « Alentours ». Les homophones sont des mots qui se prononcent de la même façon mais dont l’orthographe et le sens sont différents la plupart du temps. Quand et pourquoi utiliser « Alentour » ou « Alentours » ? 

Voici les particularités et usages. 

Alentour, les particularités

Pour mieux comprendre un mot, il est plus intéressant de se plonger dans son étymologie. 

Le mot Alentour date de 1766. Il est une agglutination de « à l’entour ». Adverbe invariable, il signifie « tout autour », « à proximité », et est souvent employé après un verbe : « Les fermes elles-mêmes dorment profondément. Sels, les chats rôdent et les poules gloussent alentour ». Octave Mirbeau, Le Tripot aux champs, Le journal, 27 septembre 1896. 

Dans certains textes, il s’écrit « à l’entour » et garde le même sens.  Mais cette orthographe est devenue moins courante. Selon les usages, elle est considérée comme « vieillie » et se retrouve uniquement dans certains types d’ouvrages littéraires et curieusement dans la langue courante au Québec : « Nous lisons dans l’histoire de sa vie que, durant son épiscopat, tous les déserts à l’entour de Bourges étaient peuplés de saints solitaires ». Bossuet, Panégyrique de Saint Sulpice. 

Loin du contexte orthographique ou syntaxique, « Alentour » désigne en tapisserie, un fond décoratif autonome sur lequel se détache le sujet central des tapisseries, une bordure tout simplement. 

L’utilisation du mot « Alentour » comme un adverbe

Lorsqu’il est employé comme un adverbe, le mot « Alentour » reste invariable. Il n’est donc pas possible d’y mettre un « s » à la fin. Dans ce contexte, il fait souvent référence aux environs ou tout ce qu’il y a tout autour du sujet ou de l’objet dont il est question.

Le mot « Alentour » peut aussi être associé à un nom ou à un verbe. Très souvent, l’on entend les gens l’employer dans l’expression « alentour de ». Il faut savoir que cette forme d’expression n’est plus d’usage. Ainsi, au lieu de dire « les enfants s’étaient rassemblés alentour de leur père pour suivre ses enseignements », il est préférable de dire « les enfants s’étaient rassemblés alentour, afin de mieux suivre les enseignements de leur père ».

Quelques synonymes du mot « Alentour »

Dans la langue française, les synonymes sont très utiles pour comprendre le sens profond d’une expression ou d’un mot. Ainsi, pour bien comprendre le contexte dans lequel le terme « Alentour » est utilisé et pour éviter les confusions, il est possible de le remplacer par des synonymes. La plupart des dictionnaires proposent les termes suivants comme synonymes : abords, entourage, environs, approche, voisinage, parages. Dans l’utilisation, il faut donc veiller à choisir celui ou ceux qui restent fidèles au contexte dans lequel le mot a été employé au risque de faire référence à tout autre chose.

 

L’utilisation du mot « Alentours » comme nom, et de la locution « aux alentours »

Nom masculin, Alentours prend toujours la marque du pluriel. Il est la plupart du temps précédé de la préposition « aux » ou de l’article « les ». 

Les expressions « aux alentours de » et « les alentours » sont utilisés pour signifier « aux environs », « lieux situés près de » ou l’espace qui entoure une personne. Il est souvent suivi d’un complément : « tout en dodelinant la tête, tout en se berçant, elle laissa son regard errer sur les alentours. Des champs lointains une odeur de miel arrivait jusqu’à elle » G. Guèvremont, le Survenant, 1945.

Dans d’autres cas, il devient une locution suivie d’une indication géographique, pour permettre de circonscrire un espace, un lieu : « plus loin, dans des terrains vagues et des emplacements vides, aux alentours du dédale des quais et des bâtisses, stagnaient des voitures militaires et des camions… » H. Barbusse, Le Feu, 1916, P.20. 

Et par extension, l’entourage d’une personne : « si vous voulez réussir auprès de ce ministre, assurez-vous de ses alentours ».

Il peut également servir pour une indication horaire : il est rentré aux alentours de 20h. Une période : « les alentours de la trentaine, c’est un âge critique pour un homme ; celui où l’on fait les grosses bêtises, ou plutôt l’âge où les bêtises que l’on fait commencent à être irrémédiables. De Jean Dutourd/ Les Horreurs de l’amour. 

Ou encore une quantité/mesure : « La force du vent évoluera aux alentours de 10km/h durant la moitié » de journée, tandis que le thermomètre restera constant à 24°C. » Nice- Matin, quel temps fera-t-il à Eze le vendredi 24juin 2020 ? Nice-Matin.

 

Quelle distinction entre l’adverbe et le nom ou locution ?

Comme cela a été souligné plus haut, le mot Alentour employé comme adverbe s’emploie seul. A l’inverse, il s’accorde au pluriel et s’accompagne d’un déterminant lorsqu’il est utilisé comme nom ou locution. C’est la distinction essentielle à retenir ici.

Ainsi, pour l’adverbe, l’on dira, pour reprendre notre premier exemple « les enfants s’étaient rassemblés alentour… ». Il n’y a aucun déterminant ici. Pour le second cas, l’on dira « les enfants s’étaient rassemblés alentours de ou aux alentours de… ». Vous remarquerez la présence du déterminant « de » dans ces expressions. Ce qui change également tout le sens donné à la phrase.

« A l’entour de » a aussi un sens identique à la locution « aux alentours de ». Toutefois, elle n’est plus couramment utilisée.

Quelques synonymes liés à la locution « aux alentours de »

Tout comme l’adverbe « alentour », la locution « aux alentours de » possède des synonymes qui sont, pour la plupart, identiques à ceux qui sont employés pour le premier. Toute la différence réside dans l’utilisation qui en sera faite. Vous avez ainsi des termes comme périmètre, proximité, environnement, banlieue, voisin, voisinage, pourtour, circonscription, local, espace, endroit, aire, etc. La liste n’est pas exhaustive, et à partir de là, vous pouvez enrichir le champ lexical et le champ sémantique de vos expressions et de vos textes.

 

Conclusion

Alentour et alentours sont des homophones, ils ont la même étymologie, donc des significations très semblables mais des fonctions grammaticales assez différentes. Ces deux mots peuvent prendre des fonctions différentes selon le groupe de mots auquel ils sont associés. Ils peuvent ainsi devenir indicatif de lieu, de temps, période et même quantitatif. Pour le second terme, il peut faire allusion autant à des lieux qu’à des personnes. C’est pourquoi le recours aux synonymes pour en comprendre le sens profond est aussi important. Il est à noter que l’un comme l’autre de ces termes se retrouvent encore dans les usages. Toutefois, l’Académie Française a notifié que le mot « Alentour » est vieilli. La dernière signification de ce mot dans son dictionnaire date de 1798. Cependant de grands auteurs l’ont utilisé et il se comprend toujours facilement. C’est sans doute ce qui explique qu’il continue à être employé dans certaines phrases.